Sports de combatPortraits - Interviews - Analyses

Jujitsu — Un titre et du Bronze pour Alexandra Humbert : « C’était mon objectif de l’année »

Alexandra Humbert revient tout juste des Mondiaux de jujitsu où elle a remporté le titre en fighting et une belle médaille de bronze en Na-Waza. Pour Ti Sport, elle a accepté de revenir sur sa compétition plus que réussie.

Elle a 34 ans et beaucoup de talent ! Numéro 1 mondiale en fighting, Alexandra Humbert est une passionnée de jujitsu depuis plus de deux décennies. Également éducatrice sportive dans des clubs du Morbihan, la Bretonne est double championne d’Europe en titre et elle vient donc de réaliser des Championnats du monde prolifiques en médailles. En effet, elle a renversé toutes ses concurrentes pour le titre en fighting avant d’accrocher le bronze en Ne-Waza. Alexandra a choisi Ti Sport pour raconter les coulisses de cette compétition disputée à Abu Dhabi. Extraits.

» A LIRE AUSSI : Jeux Paralympiques — Faustine Noël : « Ça a été une compétition géniale à vivre »

Alexandra Humbert championne du monde de fighting…

« Ça a été une très bonne journée ! J’avais d’excellentes sensations, une grosse concentration et une énorme envie de performer. C’était mon gros objectif de l’année et j’ai réussi à faire le travail. Au premier tour, j’ai d’abord affronté une Colombienne très petite, avec un petit gabarit et j’ai du faire attention à sa qualité de projection. J’ai gagné ce combat et ça m’a ensuite permis de défier une Vietnamienne au style complètement différent. Elle était très très (elle insiste) rugueuse. Ça a été compliqué pour moi physiquement et je devais veiller à garder de la distance pour ne pas me faire avoir et éviter aussi qu’elle vienne au contact. Heureusement, j’ai réussi à m’imposer.

Ensuite, j’ai dominé une Thaïlandaise. Bizarrement, ça a été assez facile. D’ailleurs, dès mon entrée sur le tatami, j’ai tout de suite su que j’allais gagner. Et pour l’anecdote, je n’ai pas tout de suite réalisé que j’étais championne du monde puisque j’étais persuadée que j’allais encore avoir un combat, mais en fait l’autre Thaïlandaise en lice ne s’est jamais présentée. J’ai donc exulté dans la chambre d’échauffement !»

» A LIRE AUSSI : Twirling — Qui est Tifenn Saliou, bretonne double médaillée aux Championnats d’Europe ?

…et médaillée de bronze en Ne-Waza

« C’est beaucoup moins ma spécialité et je préfère le fighting, mais je voulais profiter d’être à Abu Dhabi pour tenter ma chance en Ne-Waza. J’ai aussi eu la confiance des entraineurs qui m’ont dit de tout donner. Je suis très contente de cette troisième place, même s’il y a le regret de perdre ma demi-finale. Après, je suis tombée contre une fille des Emirats Arabas Unis et c’est le sport roi là-bas. J’ai quand même réussi à me remobiliser pour gagner la petite finale face à une Russe, ce qui n’est jamais chose aisée. Ça m’a permis de m’offrir une deuxième médaille lors de ces Championnats du monde et c’est génial !»

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page