Volley

EuroVolley : L’équipe de France reçue 2 sur 2


Deux jours après sa victoire en match d’ouverture contre la Slovaquie, la France affrontait la Croatie ce dimanche lors de l’EuroVolley. Et les Bleus ont de nouveau gagné leur match en trois petits sets.

C’était une rencontre maîtrisée. Le sérieux des Tricolores est marquant dans le premier set, les feintes d’Earvin Ngapeth déstabilisent le bloc croate. Poussés à la faute, les Rouges et Bleus se sentent déjà un peu étouffés par l’attaque gauloise. Côté français, les choix de distribution parfois contestés de Benjamin Tonuitti font fortes impressions. Il nous a montré qu’il assumait pleinement ses décisions de jouer sur les centraux, tout en prenant en compte les remarques pour éviter les phases offensives adverses. En 22 minutes, l’affaire est réglée et l’équipe de France a déjà le match en main (25–15).

» A LIRE AUSSI : Volley Euro : Les Françaises impuissantes quittent le tournoi aux portes de la demi-finale

Clévenot lance la jeunesse

La bonne affaire du jour est l’œuvre de Trévor Clévenot. Tout au long de la rencontre, il s’est montré décisif et sa présence en EDF est désormais indispensable. La rigueur des Français est elle aussi prenante, ils ne font quasiment aucune faute. Les Croates sont comme asphyxiés par l’attaque française qui s’appuie notamment sur Nicolas Le Goff. Le jeune Théo Faure, tout juste 21 ans, a quant à lui apporté la fraîcheur attendue par Bernardo Rezende. Les Bleus sont beaux à voir jouer, leurs échanges fluides semblent couler de source. Le score traduit cette facilité dans la deuxième manche (25–16).

Le troisième set est toutefois bien moins spectaculaire, les Croates ne semblaient pas avoir envie de rentrer à l’hôtel de sitôt. Nos Tricolores sont embêtés et en manque de solutions dans certaines situations. Les nombreux changements effectués par le sélectionneur pour donner l’opportunité aux jeunes d’appréhender des fins de matchs de championnats n’arrangent rien, mais la France s’offre une victoire facile en trois manches (25–23 dans le 3e set).

» A LIRE AUSSI : EuroVolley : L’équipe de France domine la Slovaquie 

L’Allemagne, ça passe ou ça casse

Ce lundi, l’histoire sera tout autre. Les champions olympiques seront opposés à l’Allemagne. Il est fort probable que l’équipe prussienne soit la plus grande rivale des Bleus pour jouer la première place de la poule D. Jusqu’ici, le mise en place du processus de travail entre Rezende et les joueurs se passe comme sur des roulettes, nous verrons alors si cela se confirme bien lors de ce France-Allemagne. Rendez-vous à 19h.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page