Volley

Mercato : Le Quimper Volley 29 continue de se renforcer

Comme dans de nombreux clubs bretons, le Quimper Volley 29 a déjà bien entamé son recrutement. L’écurie bretonne a engagé pas moins de cinq joueuses. Présentation.

Les volleyeuses quimpéroises sont en repos depuis plusieurs semaines et la fin de leur saison, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne se passe rien du côté du Finistère. Leaders à la fin des 16 journées de Championnats d’Élite 1, elles espéraient potentiellement pouvoir monter dans l’élite du volley français. Mais il n’en a rien été. La faute à des play-offs plus compliqués et une cinquième place au final, loin derrière Évreux, promu en Ligue A. 

Cette période estivale est donc le moment opportun pour se renforcer. Le Quimper Volley 29 avait annoncé dès le 4 juin dernier l’arrivée de trois joueuses. Alexandra Davenport, réceptionneuse-attaquante, s’est engagée avec le club breton. Recrutée en provenance de Saint-Dié Des Vosges, elle a eu l’occasion d’affronter ses nouvelles partenaires la saison dernière. La volleyeuse américaine de 26 ans sera en concurrence directe avec Kim Nowak d’Halluin. Cette dernière, piquée au Pays d’Aix Venelles, a une vraie expérience du haut niveau puisqu’elle a été demi-finaliste du Championnat de France en 2019. La joueuse de 25 ans et d’1m78 s’est dit « très heureuse de rejoindre le Quimper Volley 29 (…) et séduite par le projet et le discours du nouvel entraîneur. » Car pour rappel, l’équipe bretonne est désormais coachée par François Xavier Garnon.

» A LIRE AUSSI : US Concarneau : Ce qu’il faut savoir sur les nouvelles recrues du club

Un mixte entre jeunesse et joueuses d’expérience

Parmi les autres arrivées, on note aussi une envie de rajeunissement au sein de l’effectif d’Élite 1. La libéro Stella Vidaller, âgée de seulement 18 ans, débarque en Bretagne pour un contrat de deux ans en provenance du Pôle France Avenir. Très à l’aise en beach-volley, elle devrait apporter de la fraicheur à sa nouvelle équipe. Et en plus de la jeunesse, un peu d’expérience avec le recrutement d’Oni Lattin, centrale américaine de 30 ans. Joueuse de Mougins en Ligue A la saison dernière, elle voudra sûrement essayer de faire monter son nouveau club dans l’élite du volley tricolore. 

Désireux de renouveler son effectif, le Quimper Volley 29 a officialisé cette semaine l’arrivée d’une autre receptionneuse-attaquante en la personne de Nette Peit. L’Estonienne de 29 ans a notamment joué en Finlande et en Suisse. Enfin, joueuse du centre de formation depuis 2016, Sadio Dioumanera va s’installer dans l’effectif quimpérois au poste de passeuse.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page