Volley

Volley : Quel adversaire pour l’équipe de France en huitièmes de finale ?

L’équipe de France féminine de volley a dominé l’Azerbaïdjan ce mercredi (3–1) et elle s’est qualifiée pour les huitièmes de finale du Championnat d’Europe. Avant son dernier match de groupe ce soir (20h) contre la Belgique, voici les différents adversaires potentiels des Bleues.

Ce Groupe France fait vraiment plaisir à voir. Après deux matchs et deux défaites contre les Russes (3–1) puis les Serbes (3–0), les joueuses tricolores ont su rapidement se remettre dans le droit chemin en dominant d’abord la Bosnie en trois manches sèches au terme d’une rencontre pleine de maitrise. S’en est ensuite suivi ce mercredi un succès décisif pour la qualif’ face à l’Azerbaïdjan. 

Grâce notamment aux très belles performances d’Héléna Cazaute (24 pts) et Lucille Gicquel (18 pts), les Françaises ont dominé leurs adversaires en quatre sets (25–19, 26–28, 25–21, 25–18). Cette victoire permet ainsi aux filles d’Emile Rousseaux de se qualifier pour les huitièmes de finale de cet Euro. Une première dans l’histoire de l’équipe de France féminine de volley depuis… 2013. Soit une éternité.

Un alléchant France-Italie en huitièmes de l’Euro de volley ?

Absente de l’Euro en 2015 et 2017, et dernière de sa poule en 2019, la France arrivait en Serbie surtout pour tenter de se tester à moins de trois ans du début des Jeux Olympiques à Paris. Mais désormais qualifiée en huitième de finale, elle espère bien continuer son petit bout de chemin. 

Alors, forcément, c’est aussi le moment de jeter un petit coup d’oeil sur l’adversaire potentiel des Bleues. Et ça pourrait bien être les Italiennes, assurées de terminer en tête du groupe B avant même leur dernier match contre la Suisse ce jeudi soir (20h). Si la France reste quatrième du groupe A, ce qui serait le cas en cas de défaite face à la Belgique (20h également), on aura le droit à un France-Italie.

Sinon, dans le cas où les Françaises arrivaient à prendre le dessus sur les Belges, le nom de leurs adversaires pourrait être bien différent et la France serait alors opposée à la Croatie (en cas de troisième place), ou alors la Slovaquie ou la Biélorussie (en cas de deuxième place). Une chose est donc sûre, ça sera un de ces quatre pays. Et quoi qu’il arrive, les Bleues tenteront de jouer leur carte à fond !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page