Bien Être

Le régime cétogène, qu’est-ce-que c’est ?

Très en vogue en ce moment et notamment dans le milieu du sport, le régime cétogène est couramment pratiqué. À différent niveau de restriction, cette diète kéto n’est pas adaptée à tout le monde et n’est pas sans risque. Explications.

Le véritable régime cétogène strict est utilisé à des fins thérapeutiques et consiste à reproduire l’état de jeune d’un point de vue métabolique. L’idée est d’augmenter considérablement l’apport en lipides aux alentours des 70 à 90% de l’apport énergétique total contre 30 à 35% pour une alimentation dite normale. Ainsi, on observera une forte production de corps cétoniques.

» A LIRE AUSSI : Est-ce primordial d’avoir une bonne alimentation dans un objectif de perte de poids ?

À qui s’adresse ce régime ?

Il est souvent recommandé aux personnes souffrant d’épilepsie. Il a été démontré que cette diète atténuait voire stoppait les crises et notamment pour les malades pharmacorésistants. Bien que le sujet soit encore à l’étude, il semblerait que les corps cétoniques augmenteraient la production d’un neurotransmetteur inhibiteur cérébral qui abaisserait la fréquence des crises.

Un remède contre le cancer ?

Encore au stade d’études, il s’avèrerait que l’état de cétose entrainerait une production du stress oxydatif et ainsi soutiendrait les effets des traitements de chimio et radiothérapie. Ce régime cétogène étant très restrictif puisqu’il faut compter 10% de glucides et 10% de protéines, le risque de carences en micronutriments est important. Une étude récente effectuée sur des animaux démontre des effets antitumoraux, mais certains sont protumoraux notamment pour le cancer du rein. 

» A LIRE AUSSI : Quels sont les avantages du cyclisme ?

Est-il utile pour perdre du poids ?

Le régime cétogène sans restriction calorique serait efficace dans la perte de masse grasse au début  puis se maintiendrait à moyen terme. Il améliorerait de plus la partie psychologique et induirait un contrôle de la prise alimentaire chez les sujets obèses.

Chez les diabétiques de type 2, cette diète induirait une amélioration de la sensibilité à l’insuline et une régulation de la glycémie et n’est pas forcément associée à une perte de poids. Vigilance pour le sujet sain, chez qui une alimentation riche en lipides et pauvre en glucides aurait l’effet inverse en induisant une résistance à l’insuline.

Et chez les sportifs, ça donne quoi ?

Souvent pratiqué dans les sports d’endurance puisqu’il est question de puiser dans ses réserves de glycogène, le régime cétogène débloque un réservoir de carburant plus conséquent que le régime à base de glucides. Et ce, grâce aux réserves de graisses endogènes (présentes à partir de 4 semaines de diète kéto chez l’athlète).

Ce régime n’induit pas une amélioration des performances physiques, mais permet une perte de masse grasse non négligeable. D’ailleurs, ce même constat a été fait chez les sportifs de force type haltérophilie.

» A LIRE AUSSI : Le longe côte, sport aux bienfaits insoupçonnés

Ce régime cétogène ne s’applique pas à tous

Il est très restrictif et ne convient pas aux personnes souffrant d’insuffisance rénale, hépatique et pancréatique. De même pour toutes les maladies cardiaques, les reflux gastriques sévères et les hypercholestérolémies. Il y a une liste non exhaustive d’effets secondaires liés à cette diète, il est donc important de se faire accompagner par des professionnels de santé afin de les éviter.

Encore au cœur des études, le régime cétogène fait beaucoup parler de lui et cela n’est pas près de s’arrêter.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page