Cyclisme

Cyclisme : Qui sont les 7 bretons en lice sur le Tour ?

Le Grand départ du Tour de France 2021 sera donné ce samedi à Brest. Les coureurs bretons auront à cœur de briller sur cette édition qui passe quatre jours dans la région, tandis que deux équipes bretonnes seront également engagées sur la plus grande course du monde.

Sept, c’est le nombre de coureurs bretons qui participeront au Tour de France 2021. Ti Sport vous fait les présentations :

Warren Barguil (Arkea-Samsic)

Surement le Breton le plus connu du peloton, par son palmarès, mais aussi son attachement à sa région, l’Hennebontais a toujours fait parler de lui.  Meilleur grimpeur du Tour de France 2017, on connait l’amour de notre ancien champion de France pour la grande boucle. Reste à savoir s’il aura un rôle d’équipier pour Nairo Quintana, de sous-leader jouant le top 10 comme en 2019 ou si on lui autorisera des bons de sorties comme il les affectionne tant. Ne manquant jamais une occasion de parler de ses origines bretonnes, on espère que le grimpeur mettra le feu à l’occasion des quatre étapes dans sa région. Il a déjà remporté deux étapes sur le Tour et tâchera de récidiver sur cette édition.

Elie Gesbert (Arkea-Samsic)

Il était le plus jeune coureur du Tour lors de sa première participation en 2017. Aujourd’hui, l’enfant de Saint-Brieuc a bien grandi et s’est remis de son impressionnante sortie de route sur le Tour 2018. Il aura à cœur d’aller chercher une étape, comme il a failli le faire en 2017, lorsqu’il avait terminé septième de la 19e étape finalement remportée par le Norvégien Boasson Hagen. Elie Gesbert devra également se mettre au service de son leader, l’ancien deuxième et meilleur jeune du Tour de France : Nairo Quintana.

Franck Bonnamour (B&B Hotels p/b KTM)

Première participation sur le Tour de France pour le Lannionais de 26 ans. L’ancien champion de Bretagne sur route cadet 2011 et champion d’Europe de la même catégorie en 2013 a la chance de connaitre un grand départ dans sa région natale. Ancien coureur du BIC 2000 et d’Arkea-Samsic, il représentera cette année les couleurs de B&B Hotels p/b KTM.

Julien Simon (Total Direct Energie)

Il est le plus ancien des Bretons engagés sur l’édition 2021. Sous les couleurs de Total Direct Énergie cette fois-ci, l’ancien de la Cofidis et de Sojasun va connaitre sa huitième participation sur le Tour. Le vainqueur de la Coupe de France 2014 est un coureur reconnu du peloton. Il possède un palmarès bien rempli, mais peut néanmoins regretter de ne pas avoir glané une étape dans un grand tour. En 2013, il est pourtant passé tout près de la gagne sur le Tour de France. Échappé matinal, il se retrouve seul en tête à 15km de l’arrivée dans l’étape arrivant à Lyon. Le natif de Montfort-sur-Meu est malheureusement repris par ses compagnons d’échappée à moins d’un kilomètre de la ligne. C’est l’Italien Mateo Trentin qui s’impose finalement, dans un groupe où figurait un autre breton que l’on retrouvera cette année : Cyril Gautier.

Cyril Gautier (B&B Hotels p/b KTM)

Après avait enflammé le Tour de France 2011 sous les couleurs vertes d’Europcar avec ses compères Thomas Voeckler et Pierre Rolland, l’enfant des Côtes‑d’Armor a rejoint B&B Hotels p/b KTM. À 33 ans, le Pabuais est le plus capé de nos Bretons sur le Tour de France. Cette année, il honorera sa dixième participation sur la Grande Boucle. Baroudeur renommé, il est certain qu’on le verra à l’avant sur cette édition. En espérant qu’il soit présent dans une échappée qui va au bout.

» A LIRE AUSSI : Tour de France : Quelles sont les mesures sanitaires exigées pour accèder aux étapes en Bretagne ?

David Gaudu (Groupama FDJ)

L’ancien vainqueur du Tour de l’avenir 2016 est le grand espoir du cyclisme breton. Thibault Pinot n’étant pas présent cette année sur le Tour de France, on peut s’attendre à voir le grimpeur de Landivisiau endosser un rôle de leader. Impressionnant depuis son arrivée dans le peloton professionnel, il n’a pas encore remporté d’étape sur le Tour de France. Il compte tout de même déjà deux victoires d’étape sur le Tour d’Espagne 2020. Alors qu’il n’a que 24 ans, toute la Bretagne et même toute la France seront derrière la nouvelle pépite du cyclisme tricolore.

Valentin Madouas (Groupama FDJ)

Lui aussi à la Groupama-FDJ, il est à l’image de son leader, jeune et bourré de talent. Fils de Laurent Madouas, coureur reconnu des années 1990, Valentin du haut de ses 24 ans a déjà lui aussi une carrière fournie. Vainqueur de Paris-Bourges en 2018, il collectionne depuis cette victoire les podiums sur les routes de la Coupe de France. Pour sa première participation sur un Grand Tour, Valentin Madouas est aligné sur le Giro 2019, sur lequel il brille et finit même 13e du Général. Cette année, il connaître sa deuxième participation au Tour de France après sa prometteuse 26e place au classement général de l’édition 2020. 


2 équipes bretonnes participent au Tour de France : 

Team Arkea Samsic

Déjà la huitième participation à un Tour de France pour la formation bretonne. Passée ProTeam depuis 2020, elle a quelque peu déçu l’année dernière au vu de son effectif digne d’une équipe très compétitive. Cette année, avec ses deux Bretons et autour de Bouhanni et Quintana, l’équipe doit briller. Elle peut à la fois jouer sa carte dans les sprints avec Bouhanni et Mclay, mais aussi en montagne avec Quintana et Barguil, et elle doit dynamiter la course avec les baroudeurs qui composent le reste de l’équipe. Un top 10 au général et une victoire d’étape sont envisageables pour cette équipe qui s’installe au plus haut niveau.

B&B Hotels p/b KTM

Deuxième participation de suite pour les hommes de Jérôme Pineau. L’équipe basée à Theix a vu le jour en 2018 et possède un statut de Continental pro. Cette année, comme en 2020, elle profite de l’invitation offerte par les organisateurs du Tour. Composée exclusivement de Français ‑avec notamment les deux Bretons évoqués ci-dessus, l’équipe visera une victoire d’étape. Et elle peut réellement y croire, avec dans ses rangs Pierre Rolland l’ancien vainqueur à l’Alpe d’Huez en 2011 et Bryan Coquard qui empile les places d’honneur sur les sprints de la Grande Boucle.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page