Bien ÊtreCyclisme

Les avantages du cyclisme

Alors que le Tour de France se termine ce dimanche avec notamment un Breton, Franck Bonnamour, élu super-combatif, il est temps de voir les bienfaits du cyclisme. Caroline Petit, licenciée à l’US Vern, s’est confiée sur les avantages de son sport favori. Interview.

“Le cyclisme est un sport qui permet d’avoir une grosse liberté au niveau des horaires.” Caroline Petit met en avant l’un des grands avantages de la pratique du cyclisme. Actuellement étudiante en deuxième année de notariat, la Bretonne est une passionnée de vélo depuis plusieurs années. La licenciée au club de l’US Vern tente d’aménager au mieux son emploi du temps pour pouvoir être performante dans son sport de prédilection. À seulement 19 ans, elle s’impose un rythme d’entraînement assez soutenu pour bien figurer dans les compétitions auxquelles elle participe. Et elle a accepté de se confier dans nos colonnes pour évoquer les bienfaits du cyclisme. Interview.

Façonner son mental

“On pourrait croire que faire du vélo est facile, et qu’il faut simplement pédaler. Mais malheureusement il en faut beaucoup plus, notamment du mental, car ça reste un sport assez individuel, nous répond Caroline. Notre corps produit énormément d’effort et puise beaucoup dans ses réserves selon les conditions, il faut donc que le corps soit prêt mentalement et physiquement.”

Développer sa masse musculaire

“Au niveau physique, on a une préparation hivernale musculaire avec notre super coach de musculation, mais parallèlement je fais aussi de la natation pour travailler un peu le haut du dos et surtout le détendre, car il est beaucoup sollicité sur le vélo. Par plaisir il m’arrive aussi de faire un peu de course à pied et de me donner des petits défis comme Tout Rennes Court.”

Progresser individuellement, mais aussi collectivement

“Dans mon club où le respect est primordial, le cyclisme m’a appris énormément sur moi. J’ai appris à me surpasser et à repousser mes limites, mais aussi à comprendre mon corps. De plus, le monde du vélo est comme une famille, dès que je croise un cycliste sur la route, on se dit bonjour, parfois même on fait un bout de route ensemble et on discute. J’adore cette mentalité ! Tous les cyclistes sont solidaires entre eux, quand il y en a un de nous qui a du mal, on l’aide jusqu’au bout.”

Prendre le temps d’admirer les paysages

“Avec le cyclisme, nous découvrons toujours de nouveaux paysages et de nouvelles villes grâce aux courses qui nous demandent beaucoup de déplacements, mais aussi grâce à notre envie de toujours découvrir de nouveaux endroits. Selon ma forme et l’objectif de l’entraînement, je peux choisir un circuit plutôt court ou long avec plus ou moins de difficultés. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé longer la côte entre l’île Tudy et Bénodet dans le Finistère sud, cette balade sous le soleil, c’était un vrai régal.”

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page