FootballStade Rennais

Ligue 1 : Le Stade Rennais excelle à domicile et monte sur le podium

Après une brillante victoire face à l’Olympique Lyonnais avant la trêve, le Stade Rennais s’est de nouveau imposé ce samedi soir face à Montpellier (2–0). Les joueurs de Bruno Génésio sont provisoirement deuxièmes de Ligue 1.

Les Tops

La balade des joueurs rennais

Une fois n’est pas coutume, les Rouges et Noirs ouvrent le score pour la onzième fois de la saison. Sur un centre d’Hamari Traoré parfaitement ajusté, Martin Terrier de la tête place le ballon dans la lucarne de Jonas Omlin (1–0, 8e). Une parfaite maîtrise technique est exercée par le club breton tout au long de la première période. 

Alors que les hommes de Bruno Génésio semblent présents sur tous les ballons, ils vont même jusqu’à offrir une véritable démonstration offensive avant la demi-heure de jeu. Sur une récupération dans leur partie de terrain, les joueurs rennais combinent et se projettent rapidement vers l’avant. Flavien Tait élimine le défenseur montpelliérain d’un crochet avant de déposer le ballon sur la tête de Gaëtan Laborde qui sert parfaitement Lovro Majer. Un véritable festival technique et collectif récompensé par la reprise de volée du Croate qui permet aux Brétiliens de faire le break (2–0, 28e).

Peu avant la pause, Téji Savanier écope d’un deuxième carton jaune suite à une faute sur Jonas Martin et quitte la pelouse (40e). Les joueurs montpelliérains, déjà dominés, ne sont plus qu’à dix contre onze. À la mi-temps, Rennes maitrise son sujet (2–0).

Un pressing de haute intensité

Dès l’entame de la seconde période, les Rennais ne relâchent pas leurs efforts et mettent la pression sur la défense d’Olivier Dall’Oglio. L’attaque bretonne met en difficulté les défenseurs héraultais qui ne parviennent à dégager. Flavien Tait intercepte le dégagement risqué du portier montpellierain et voit sa frappe échouer sur le poteau (53e). Une succession d’occasions très chaudes en découlent pour les Rouges et Noirs. 

Avec près de 70% de tacles réussis, les coéquipiers d’Alfred Gomis ont su se montrer efficaces dans leurs récupérations de balle. La formation de Bruno Génésio a mis beaucoup d’intensité dans ce match pour dominer son adversaire dans tous les secteurs du jeu. 

Des latéraux brétiliens omniprésents

Les deux latéraux se sont illustrés dans le festival rennais. La maîtrise technique et offensive de l’équipe bretonne a notamment été permise par les nombreux décalages réalisés sur les côtés. Tantôt à droite, tantôt à gauche. Hamari Traoré, le capitaine rennais, sert Martin Terrier sur l’ouverture du score. Il est à l’origine de plusieurs situations chaudes dont une belle occasion non convertie par Gaëtan Laborde. 

Adrien Truffert, qui peinait à s’imposer dans le XI de départ en ce début de saison, continue de convaincre. Après sa prestation remarquable contre l’OL, récompensée par deux buts, l’arrière gauche a confirmé ce samedi soir. Ses montées fréquentes ont permis aux Bretons de se créer de multiples occasions (30 tirs, record de ces dix dernières années pour l’équipe brétilienne). Peu avant la fin de la partie, il témoigne une nouvelle fois de sa qualité de centre en servant parfaitement G. Laborde. L’ancien Montpelliérain tente une bicyclette qui heurte le montant, ce qui le prive de ce qui aurait pu être l’un des buts de l’année !

Les Rouges et Noirs montent sur le podium

Au terme d’une rencontre maîtrisée et aboutie, Rennes domine Montpellier en n’encaissant aucun but (2–0). Certes, peu inquiétée ce soir, la défense brétilienne quitte la pelouse en réalisant son sixième clean sheet de la saison. A l’issue de cette rencontre, les Rennais montent provisoirement sur la seconde marche du podium de Ligue 1 (25 points) en attendant les rencontres de ce dimanche.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page