FootballFC Lorient

FC Lorient : Le Top/Flop du début de saison

Contre toute attente, c’est actuellement le FC Lorient qui représente le mieux la Bretagne en Ligue 1 avec une très belle 7e place au classement. Retour sur l’étonnant début de saison des hommes de Christophe Pélissier.

La seizième place occupée par les Merlus en championnat à la fin de la saison dernière ne semblait rien présager de bon pour cette édition 2021–2022. Et pourtant, les Lorientais réalisent un excellent début d’exercice ponctué de coups d’éclat face à l’AS Monaco (1–0), le LOSC (2–1) et l’OGC Nice (1–0). Les Morbihannais ont toujours bataillé face à ces adversaires pour décrocher la victoire avec la plus petite des avances. Des prestations XXL de la part des Bretons, qui leur permettent de compter aujourd’hui trois victoires en neuf rencontres.

Quelques difficultés face aux concurrents directs

Seul bémol, si les « gros » réussissent bien aux joueurs de Christophe Pélissier, ils connaissent en revanche des accrocs contre les équipes du milieu de tableau. En effet, le FC Lorient a additionné les matchs nuls contre des concurrents supposés à sa portée (AS Saint-Étienne, Stade de Reims, Clermont Foot). Des points abandonnés en chemin qui pourront peut-être coûter cher à la fin de la saison aux Merlus.

Le FC Lorient injouable à domicile 

Les pensionnaires du Moustoir sont tout simplement devenus imbattables à la maison. Ils ne se sont plus inclinés chez eux depuis le 21 février 2021. Les Bretons s’étaient alors fait largement dominer par le LOSC (4–1). Mais depuis cette déconvenue, l’enceinte des Morbihannais est devenue imprenable. Lors des dix dernières rencontres à domicile, ils se sont imposés à 8 reprises pour seulement 2 nuls. Une série qui a de quoi faire peur même aux plus grands de Ligue 1. Le PSG, quant à lui, se déplacera à Lorient le 22 décembre pour le compte de la 19e journée. Outre cette forme étincelante sur sa pelouse, le FC Lorient n’a toujours pas réussi à arracher sa première victoire à l’extérieur.

Les Tops

Le réveil de Paul Nardi

L’ancien portier monégasque nous avait laissé sur notre faim l’année dernière avec des prestations irrégulières et décevantes dans l’ensemble. Mais au cours de ces 9 premiers matchs en Ligue 1, le portier breton semble avoir repris confiance en lui et ses capacités. Paul Nardi a déjà réalisé trois clean sheets en Ligue 1, soit autant que son total à l’issue de la 38e journée de championnat de la saison dernière. Malgré quelques erreurs momentanées, le début d’exercice du gardien morbihannais est plutôt réussi. Il est d’ailleurs le dernier rempart de la deuxième meilleure défense de Ligue 1 à égalité avec le Stade Rennais, le SCO d’Angers et le Paris Saint-Germain (9 buts encaissés).

Deux recrues bien intégrées

Le FC Lorient n’a pas fait des folies sur le mercato cet été, puisque seulement deux recrues sont venues étoffer l’effectif en la personne de Moritz Jenz et Igor Silva. Peu de nouveaux joueurs, mais des profils qui s’avèrent être nécessaires dans la composition tactique en 3–5‑2 du coach. L’Allemand s’est parfaitement adapté aux consignes et a participé à la totalité des rencontres auxquelles il pouvait prétendre. Le piston droit a fait lui admirer sa technique de nombreuses fois grâce à un apport offensif intéressant. Cependant, quelques réserves à émettre quant à son replacement défensif.

Lemoine, capitaine au rapport 

Malgré son âge qui ne cesse d’avancer, le milieu lorientais est toujours présent à chaque match. L’ancien Stéphanois n’est peut-être plus aussi rapide qu’à la belle époque, mais il profite de son expérience dans le placement pour récupérer un grand nombre de ballons dans l’entrejeu. Le numéro 18 n’a manqué qu’une seule rencontre (pour cause personnelle) depuis le début de la saison ce qui montre encore une fois sa détermination et son mental à toute épreuve.

Le Flop

Moffi moins décisif

L’attaquant nigérien avait séduit les supporters lorientais l’année dernière. En effet, il était l’un des acteurs principaux du maintien du club en Ligue 1 avec 14 buts. Mais cette saison, c’est un peu plus compliqué pour le joueur d’1m88 qui est moins décisif sur le front de l’attaque. Il a inscrit seulement deux buts et délivré deux passes décisives (dont une sublime pour Laurienté face au LOSC) en neuf matchs. Des statistiques bien loin de ses standards habituels et de son potentiel rayonnant. Des limites techniques se sont aussi fait ressentir, notamment lorsque les espaces sont réduits par l’équipe adverse.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page