HandballBrest Bretagne Handball

Cléopâtre Darleux (BBH) : « Pour l’instant, on n’arrive pas à retrouver cette force collective »

Quelques minutes après la défaite de Brest à Metz (24–31), Cléopâtre Darleux s’est exprimée au micro de Sport en France. La gardienne de l’équipe de France a été très lucide dans sa réaction d’après-match.

Les Rebelles ont chuté chez les Dragonnes et c’est comme si ce scénario était déjà couru d’avance. On ne le répétera jamais assez, mais les absences ont pesé. Devoir se priver depuis tant de matchs d’Aïssatou Kouyaté et de Djurdjina Jaukovic n’est pas chose aisée tout comme le fait d’être touché par un cas de Covid et de devoir également se passer de Monika Kobylinska. La base arrière du BBH est amoindrie et cela a une nouvelle fois sauté aux yeux ce mercredi soir. Mais malgré cette défaite et ce début de saison un petit peu compliqué, Cléopâtre Darleux a livré un constat très juste au micro de Sport en France.

Cléopâtre Darleux : « On serre les dents »

« L’engouement qu’on pouvait avoir l’année dernière en fin de saison où on faisait de supers prestations avec une défense vraiment costaud, pour l’instant on n’arrive pas à retrouver cette force collective. On avait déjà un effectif réduit et en plus on a de nombreuses absences, donc c’est vraiment compliqué. L’équipe de Metz s’est aussi renforcée par rapport à l’année dernière et on voit tout de suite l’écart. 

On sait qu’on va récupérer des filles. Il y a Monika qui va revenir j’espère la semaine prochaine et Aissatou Kouyaté qui reviendra des croisés en janvier. Ca va nous apporter beaucoup de bien, un peu de profondeur de banc donc on sait que là on serre les dents pour cette période. On a aussi nos deux prochains matchs en Ligue des champions qui sont super importants. On savait qu’aujourd’hui (mercredi). (elle se reprend) Moi, avant le match, je n’avais pas non plus énormément d’espoirs. Je savais que ça allait être compliqué et ça l’a été. On est réalistes aussi et on se concentrera sur les deux prochains matchs puis on laissera tout le monde souffler. »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page