Handball

D2 Féminine : Saint-Grégoire RMH s’incline à Clermont

Saint-Grégoire RMH n’a pas réussi à enchaîner. Après son succès obtenu il y a quinze jours contre Saint-Junien, le club breton s’est incliné ce samedi soir à Clermont (18–30). Il reste 11e de D2 Féminine. 

2 victoires et 7 défaites : c’est le bilan à la trêve du Saint-Grégoire Rennes Métropole Handball. Les joueuses d’Olivier Mantes vivent un début de saison compliqué, dû notamment à cette « préparation perturbée » comme le disait récemment dans nos colonnes le coach des Roses. Il espérait néanmoins que son équipe (11e) puisse terminer sur une bonne note lors de ce duel face à des Clermontoise également dans le dur (10e). Mais tout ne s’est pas passé comme espéré. Retour sur cette partie largement remportée par Clermont.

Saint-Grégoire RMH en difficulté

Le début de cette rencontre est serré avec deux équipes bien en place défensivement (4–3, 10e). Mais Saint-Grégoire fait ensuite face à un gros coup d’air. Incapable de marquer pendant près de 7 minutes, le club bretilien se retrouve mené de cinq longueurs au bout d’un peu plus de 20 minutes de jeu (11–6). Un premier écart important pour l’équipe clermontoise qui se montre performante en défense. Et adroite en attaque. A la pause, c’est d’ailleurs bien Clermont qui est en tête (16–10).

Clermont creuse l’écart en fin de match

Avant ce dernier match de l’année, Olivier Mantes nous avait répété son envie d’enchaîner et « de tout donner pour obtenir un résultat ». Mais au retour des vestiaires, les deux équipes se montrent incapables de trouver le chemin des filets adverses pendant près de cinq minutes, avant que Clermont réussisse finalement à garder son petit matelas d’avance à dix minutes du terme de la partie (24–18, 51e). 

» A LIRE AUSSI : Olivier Mantes : « Sur ce qu’on a montré là, on est à notre place »

On se dit alors que Saint-Grégoire va désormais avoir du mal à revenir, mais pire encore, Clermont s’est envolé dans les dernières minutes. En infligeant un terrible 6–0 à leurs adversaires en à peine dix minutes, les Clermontoises se sont offert un large succès (30–18).

Vivement 2022 !

Pour expliquer les raisons de ce revers du côté de Saint-Grégoire, il faudra surtout regarder les problèmes offensifs d’une équipe qui aura passé au total près de 20 minutes sans marquer lors du deuxième acte. Une statistique qui fait tâche pour un club qui n’attend désormais qu’une seule chose : soigner les bobos pendant la trêve et revenir début 2022 avec une féroce envie de tout faire pour assurer au plus vite le maintien. Prochain rendez-vous, le 8 janvier prochain à la Ricoquais pour un match déjà très important face à Octeville !

©Jérome Pagès

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page