AthlétismePortraits - Interviews - Analyses

Athlétisme — Maël Gouyette : « Je pars aux États-Unis pour casser tous mes chronos »

Quelques jours avant le passage à la nouvelle année, Maël Gouyette s’est livré au micro de Ti Sport. L’occasion pour lui de nous parler de son futur voyage aux États-Unis, de ses ambitions et de Paris 2024.

Encore performant il y a quelques semaines avec un nouveau record personnel en 8’10 sur 3000m (indoor), Maël Gouyette se prépare à quitter la France pour de nouveaux horizons. L’athlète du HBA s’apprête à se lancer dans une toute nouvelle aventure : « Je pars en janvier aux États-Unis et plus précisément à New York. Je vais là-bas pour rejoindre l’université d’IONA Collège. » Un choix auquel le jeune homme de 22 ans aura longuement réfléchi, mais dont il est aujourd’hui certain : « C’était un rêve depuis tout petit de partir dans ce pays. Je voulais partir après le bac, mais je me sens maintenant prêt à y aller. »

Un choix sportif et personnel

Maël Gouyette a toujours pour objectif de mener son double projet (sportif et professionnel) qu’il nous avait présenté lors de sa première interview. C’est aussi pour cela que le Costarmoricain va rejoindre New York : « Je veux absolument améliorer mon anglais et pourquoi pas devenir bilingue. C’est sûr que cette expérience de deux ans (retour prévu en janvier 2024) aux USA va me permettre de m’améliorer. » Mais c’est avant tout pour le sport que l’espoir du demi-fond s’est engagé avec les Gaëls d’IONA.

Il va pouvoir bénéficier d’infrastructures et d’un emploi du temps aménagé : « Les universités américaines sont vraiment portées vers le sport. Je vais optimiser ma performance avec des entraînements et en évoluant au contact d’athlètes tout au long de l’année. » Maël souhaite que cette expérience américaine soit réellement bénéfique pour lui : « Je pars là-bas pour casser tous mes chronos. Je sais que je suis capable de le faire. Il faut avoir confiance en soi et après tout est possible. Je vois déjà qu’en cette fin d’année 2021, le travail commence à payer. Je peux encore faire beaucoup mieux. »

Les ambitions de Maël Gouyette

Ce changement total de mode de vie n’inquiète pas du tout l’athlète, bien au contraire : « Ça va être une nouvelle aventure qui va commencer en 2022, j’ai hâte. Il n’y a pas du tout de stress, je suis vraiment impatient. » Il est conscient des difficultés auxquelles il devra faire face, mais le sportif pourra se reposer sur un mental d’acier : « C’est un pari que je me fais. On ne sait pas la finalité, mais en tout cas je vais là-bas pour progresser et m’éclater. »

Comme vous l’aurez compris, si le jeune homme quitte la France, c’est pour mieux revenir et réaliser son rêve, participer aux JO 2024. Néanmoins, l’adepte du 1500 mètres reste lucide sur son objectif : « On est beaucoup d’athlètes en France à rêver de participer aux JO, il y en aura seulement quelques-uns de qualifiés. Je vais tout faire pour y arriver. Si ça passe je serai plus heureux, si ça ne passe pas tant pis, je ne lâcherais rien. » Des mots qui prouvent, une fois encore, la force de caractère du jeune breton.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page