Volley

EuroVolley : La France prend le dessus sur la Lettonie

Deux jours après leur belle victoire face à l’Allemagne, Jenia Grebennikov et les Bleus enchainent en écrasant la Lettonie (3–0). Plaisir et sérieux étaient les mots d’ordre du soir. Il ne restera plus qu’à décrocher deux sets ce jeudi contre l’Estonie pour valider officiellement la première place de la poule D lors de cet EuroVolley.

La Lettonie comptait parmi les maillons faibles du groupe sur le papier et le match de ce soir n’a pas prouvé le contraire. À l’économie, nos Tricolores s’en sont parfaitement sortis. En toute sérénité, ils décrochent le premier set (25–18), sans jamais n’être dérangés par les attaques lettones. Également en délicatesse, les joueurs de Raimonds Vilde n’ont pas réussi à régler leur qualité de réception qui s’est avérée plutôt médiocre.

La jeune génération attend son tour lors de cet EuroVolley

Le jeu de passes de Brizard a fait plaisir aux yeux des amateurs de volley. Mais ce n’est pas l’unique belle réussite du soir. L’entrée au deuxième et troisième set des jeunes a redonné un peu de peps à une équipe de France qui aurait pu s’endormir. La jeunesse était au garde-à-vous, la première apparition très réussie de François Roubérol l’illustre bien. Les jeunes bleuets sont des atouts précieux pour la suite de la compétition. Peut-être même qu’ils pourront venir en doublon de certains joueurs laissés au repos.

» A LIRE AUSSI : EuroVolley : La France espère continuer de briller après son titre olympique

Gros morceau pour l’Estonie

Il y a un autre atout précieux qui pourrait s’avérer déterminant pour la suite du championnat : la diversification de jeu. Les volleyeurs français nous ont démontré ce mercredi soir qu’ils étaient capables de varier les plaisirs, notamment sur les combinaisons. Reste à reproduire le même modèle face à des équipes au niveau plus soutenu que celui de la Lettonie. Sans produire de trop gros efforts, les hommes de Bernardo Rezende s’acquittent d’une place confortable à l’amorce du match contre l’Estonie.

Ils y retrouveront un public nombreux, qu’ils n’ont pas pu voir depuis plusieurs matchs. Ils auront également le plaisir de croiser Cédric Enard, le nouveau coach estonien que certains ont pu côtoyer aux mains de l’équipe de France de Tillie. Cette cinquième rencontre du Championnat d’Europe sera l’occasion de peaufiner les derniers détails en vue des phases à éliminations directes qui débuteront dans les prochains jours.

> A LIRE AUSSI : Volley : Quimper se renforce avec l’arrivée d’Isabel Kovacic

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page