Volley

EuroVolley : La France espère continuer de briller après son titre olympique

Après l’aventure européenne fabuleuse des filles de l’équipe de France de volley, c’est désormais aux coéquipiers de Jenia Grebennikov de faire le show. Nos Tricolores rentreront en lice ce vendredi soir (19h) dans le groupe D face à la Slovaquie lors de l’EuroVolley 2021. La revue d’effectif est actée, le parti pris sera-t-il payant ? Analyse.

Que de bouleversements pour ces tout nouveaux détenteurs du titre olympique. Il faut dire qu’il s’en est passé des choses depuis le sacre des Bleus à Tokyo. Nouveau sélectionneur, jeunes joueurs fraîchement sélectionnés, le changement vers la perspective Paris 2024 est en cours. Alors, bien sûr, on aimerait que la magie du tournoi japonais se prolonge encore durant cet Euro. Bernardo Rezende, le coach brésilien qui a pris son poste il y a quelques jours, semble déjà incarner le début d’une nouvelle ère : la jeunesse au pouvoir et les prochains Jeux Olympiques dans le viseur.

» A LIRE AUSSI : Jeux Olympiques : Une énorme moisson de médailles pour la Bretagne !

Un fonctionnement bien rôdé pour l’EuroVolley 

Pourtant, les cadres seront bien présents pour organiser, avec l’atout de l’expérience, cette nouvelle équipe de France. Nous pourrons voir à l’oeuvre certains tauliers du volley français, à l’image de l’indétrônable Rennais, Jenia Grebennikov. Le libéro de 31 ans semble avoir encore bien des ressources pour faire face à la fraîcheur de jeunes qui aimeraient bien prendre sa place. Il sera accompagné par Earvin Ngapeth et Nicolas Le Goff. Benjamin Toniutti est le dernier ambassadeur expérimenté de l’effectif. Les grands absents du rendez-vous européens sont Kévin Tillie et Stephen Boyer (raisons personnelles). 

» A LIRE AUSSI : Volley : 8 choses à savoir sur Jenia Grebennikov

De son côté, la jeunesse sera aussi bien représentée avec entre autre Bultor, Chinenyeze, Patry. À noter qu’il ne faut pas faire passer l’EDF pour une équipe qui testerait ses petits jeunots puisqu’ils ne sont pas moins de 10 Français à arriver à Tallinn en tant que champions olympiques. Après deux victoires 3 sets à 1 contre l’Ukraine en amical, les Bleus abordent cet Euro plutôt sereinement. Les joueurs et le staff s’accorderont plutôt à être la représentation publique d’une confirmation des forces en présence. 

La Slovaquie pour bien rentrer dans la compétition

Au cours des matchs de poule, les Tricolores affronteront leurs 5 adversaires du groupe D. La Croatie le 5/09, l’Allemagne le 6/09, la Lettonie le 8/09 et l’Estonie le 9/09. Mais avant ça, la France ne devrait pas connaître trop de difficultés face à la Slovaquie ce vendredi soir à partir de 19h. Une mise en bouche en douceur qui, on l’espère, donnera grand appétit à nos Français. Quant aux joueurs slovaques, ils auront fort à faire face à l’équipe la plus en forme du moment.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page