Volley

Volley : Les Françaises écrasées par le rouleau compresseur serbe

L’équipe de France de volley, qui avait mal débuté son Euro face à la Russie, s’est de nouveau inclinée contre la machine serbe, ce samedi soir. L’adversaire des Bleues ne lui a laissé que des miettes (25–14, 25–13, 25,13).  

La défaite est une nouvelle fois logique pour les filles d’Émile Rousseaux. Dès les premiers points, les Françaises se sont trouvées incapables de tenir tête aux écrasantes joueuses de Serbie. Malmenées du début à la fin du match, les camarades de Lucille Gicquel n’ont jamais pu prendre leurs aises. 

Le premier set est rapidement réglé (25–14). L’efficacité et la précision de la capitaine Maja Ognjenovic semblent asphyxier les jeunes tricolores en manque d’expérience. Dans la deuxième manche, l’histoire se répète, mais la préface est autre avec les bons services de Gicquel qui permettent à la France de reprendre son souffle. À 11–22, les Bleues enchaînent même plusieurs points. Mais la fête ne dure guère, Boskovic semble inarrêtable et remotive gaiement ses troupes qui concluent leur fin de set convenablement (25–13). Le score est le même dans le dernier set (25–13).

» A LIRE AUSSI : Volley : Les Bleus champions olympiques pour la première fois de leur histoire

L’équipe de France de volley va devoir gagner rapidement

Les Tricolores s’inclinent donc lourdement et logiquement tant leurs rivales du soir semblent en excellente forme pour conquérir pour la troisième fois consécutive le titre de championnes d’Europe. Pour l’équipe de France, l’addition est tout de même salée, deux défaites en deux matchs contre les Nations en forme du moment. Les deux dernières adversaires des filles de l’Hexagone sont les principales candidates au titre. 

Pourtant, en dépit de ces résultats, nos Frenchies devront rapidement relever la tête pour affronter la Bosnie-Herzégovine ce lundi. Le programme est chargé puisqu’un match contre l’Azerbaïdjan suivra avant l’affrontement face à la Belgique. Autant dire qu’il faudra sûrement faire la différence et remporter deux de ces rencontres. Encore une fois, le défi est de taille, mais Héléna Cazaute et ses coéquipières en profiteront pour prendre du plaisir et acquérir l’expérience des grandes compétitions internationales. En espérant pourquoi pas, terminer dans les quatre premières de leur groupe pour s’offrir un huitième de finale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page