FootballStade Brestois 29

Ligue 1 : Une défaite difficile à encaisser pour le Stade Brestois face au FC Metz

Le Stade Brestois s’est incliné à domicile ce dimanche après-midi face au FC Metz lors de la 8e journée de Ligue 1 (2–1). Les Bretons n’ont pas été ridicules, loin de là, mais ils n’ont pas réussi à concrétiser. Retour sur les choses à retenir de cette rencontre.

Le Stade Brestois domine encore une fois dans le jeu…

Les Ty-Zefs ont eu le ballon ce dimanche et la possession était logiquement en leur faveur lors de ce match (66%). Ils réussissent à mettre en difficulté les Messins avec une tactique qui vise à écarter sur les côtés. De nombreux centres sont alors envoyés dans la surface, mais les attaquants brestois sont rarement touchés. Les supporters poussent pour encourager leur équipe. Menés, les Finistériens se relancent dans la rencontre grâce à un pénalty de Romain Faivre (1–1, 69e). Les opportunités de prendre l’avantage s’additionnent, mais ils ne concrétisent pas leur domination.

…mais se fait punir face des Messins efficace

La domination est une bonne chose, mais c’est la concrétisation qui fait la différence. Les Mosellans l’ont très bien compris puisqu’ils n’ont frappé que 5 fois en direction des buts de Marco Bizot. Mais à l’inverse des Brestois qui n’ont cadré qu’une seule fois, les Grenats ont été beaucoup plus précis dans le dernier geste. Peu avant la demi-heure de jeu, De Préville frappe vers les cages, le portier breton ne peut que dévier le ballon dans ses filets (0–1, 26e ). Metz ouvre le score sur sa première frappe et Brest prend alors un gros coup au niveau du moral. 

Les joueurs de Michel Der Zakarian reviennent malgré tout dans le match avec l’égalisation de Faivre. Mais la réussite était du côté adverse dans cette rencontre. La frappe de Centonze est touchée par Duverne ettermine au fond des filets. Le FC Metz prend un avantage définitif pour l’emporter 2–1.

Toujours pas de clean-sheet pour Marco Bizot

Les dirigeants brestois ont jeté cet été leur dévolu sur le portier néerlandais Marco Bizot pour concurrencer Gautier Larsonneur. Mais le début de saison de l’ancien d’Alkmaar est difficile à l’image de l’ensemble de son équipe. Le Stade Brestois encaisse cette année une moyenne de deux buts par match, une statistique alarmante pour obtenir de bons résultats. La défense bretonne se classe donc à la 17e place (ex aequo avec Metz) en Ligue 1. Ce qui explique aussi la place au classement du SB29 (19e).

8 matchs sans victoire pour Brest

Toujours pas de victoire après 8 journées (4 nuls et 4 défaites) pour les Pirates. Il reste encore beaucoup de points à prendre, mais les Bretons devront rapidement se réveiller s’ils veulent rester en Ligue 1. Pour cela, la recherche de l’efficacité dans les deux surfaces apparait comme l’objectif principal.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page